Mutuelles et ostéopathie

L’ostéopathie a le vent en poupe, les nouveaux patients sont de plus en plus nombreux à venir vers cette médecine alternative, douce et naturelle et la question est de savoir, quelle mutuelle choisir pour se faire rembourser une séance d’ostéopathie ?

Actuellement, bien que les ostéopathes soient reconnus en France comme professionnels de santé, la sécurité sociale ne propose toujours pas de remboursement des actes d’ostéopathie. Par contre 85% des mutuelles, rembourse tout ou partie des séances chez votre ostéopathe. C’est là, un des points les plus importants, si on compare les différents devis de mutuelles. Quelle est la prise en charge de votre complémentaire santé lorsque vous consultez certains professionnels de santé ? En effet certaines mutuelles refusent catégoriquement de rembourser les consultations de médecines douces (ostéopathie, sophrologie, naturopathic, acupuncture).

Une démocratisation de l’ostéopathie ?

En 2022, le nombre des ostéopathes ne cesse de croitre, nous sommes aujourd’hui un peu plus de 35000 praticiens en France. Il en va de même pour le nombre de consultations annuelles, qui augmente d’année en année, elles sont environ de 20 millions d’actes pour un peu moins de 15 millions de patients.

C’est aussi grâce à la reconnaissance de notre profession. Depuis les années 2000, mais aussi parce que des études scientifiques ont prouvé l’efficacité d’une thérapie manuelle holistique, voyant le corps humain dans son ensemble et non comme un ensemble d’éléments juxtaposés. C’est donc tout l’écosystème du milieu médical qui intègre petit à petit la pratique ostéopathique dans le paysage médical de l’hexagone. par conséquent les mentalités des patients changent, entraînant le changement des organismes telles que les mutuelles.

Comment être remboursé d’un acte ostéopathique ?

Pour consulter un ostéopathe, pas besoin d’en faire la demande à votre médecin. Vous prenez contact directement avec le praticien de votre choix, ou trouvé par recommandation, ou par internet ou enfin sur Doctolib. Prenez toutefois soin à consulter un ostéopathe D.O, formé en 5 ans d’études minimum et bien sûr titulaire d’un diplôme d’Ostéopathie.

Ensuite, pour être remboursé d’une séance d’ostéopathie, vous devrez avoir souscrit à une complémentaire santé, proposant un un remboursement total ou partiel selon la mutuelle que vous aurez choisi. Certaines remboursent sans limitation annuelle, d’autres une séance, d’autres encore des forfaits annuels, mais sans cet élément indispensable, vous ne pourrez espérer être remboursé du moindre €uro.

Pour en terminer, au terme de chaque séance d’ostéopathie, votre ostéopathe doit vous fournir une facture afin que vous puissiez l’envoyer à votre mutuelle, et ainsi être remboursé. Pensez à vérifier que certaines informations figurent bien sur cette facture, comme la date de la consultation, le numéro ADELI de votre praticien, le tampon et sa signature.

Consulter un ostéopathe D.O

L’ostéopathie au secours des migraineux.

Freud était un grand migraineux et à ce titre, il affirmait : « tant que l’homme souffre, il peut encore faire son chemin dans la vie« . Déjà dans l’antiquité on évoquait ce mal redoutable, ces violents maux de tête… jusqu’à les nommer au XVI ème et XVII ème siècles « migraine ». D’autres migraineux non moins célèbres.. (Hippocrate, Blaise Pascal, Voltaire , Victor Hugo, George Sand, Guy de Maupassant) et bien d’autres…

Souvent caractérisée par une douleur unilatérale, la migraine évolue par crise où le patient peut faire de la phonophobie ou de la photophobie (son et lumière insupportables). La migraine est différente d’une céphalée classique.

Les causes des migraines sont encore peu connues. On suppose qu’elles seraient provoquées par la dilatation d’artères cérébrales et qu’il existerait aussi des causes héréditaires. Trouver leur origine rend leur traitement particulièrement compliqué. Elles sont également un sérieux problème de santé publique. On estime, que 12% de la population européenne serait touchée par ce trouble. La fréquence élevée de ces crises chez certains patients, perturbent profondément leurs activités personnelles mais aussi professionnelles, ce qui entraîne des conséquences économiques et sociales importantes dans la société.

Les causes de ces migraines sont variées, elles peuvent être le résultat d’une excitabilité neuronale anormale ou d’une prédisposition génétique, voir de facteurs environnementaux comme le stress, les hormones, l’alimentation etc… Il existe différents types de migraines, les migraines cataméniales rythmées sur le cycle menstruel. On peut également avoir à faire à des migraines médicamenteuses, à la suite d’un traitement médicamenteux, le corps développe une tolérance à la médication, les analgésiques n’étant plus assez efficaces, les maux de tête apparaissent. Quant aux migraines ophtalmiques elles peuvent s’installer dès le réveil, c’est une céphalée vasculaire qui est aujourd’hui la plus courante.

Certains facteurs peuvent être aggravants, comme les sinusites, l’arthrose du cou ou une raideur antalgique, mais parfois aussi des troubles de la convergence, pouvant nécessiter l’intervention d’un orthoptiste.

Par des techniques spécifiques et non douloureuses, votre ostéopathe peut déterminer les déséquilibres de votre corps qui déclenchent et entretiennent vos migraines. En traitant crâne, base du crâne, cervicales et toutes les zones adjacentes où peuvent être présentent des tensions, comme les épaules, les dorsales supérieures sans oublier la mâchoire, avec bien entendu des techniques utilisées qui seront différentes pour chaque type de patient.

Des études intéressantes :

Auteur: Laurent Louat

Des chercheurs italiens, ont décidé d’évaluer un traitement ostéopathique, de la prise en charge des migraines et de voir, si cela pouvait être une approche judicieuse. Etudes faites sur trois groupes de patients, le premier traité par ostéopathie et médicaments, le deuxième par un traitement placebo, (simulation d’un traitement ostéopathique) et des médicaments, enfin le troisième traité uniquement par médicaments. Nous passerons là, les détails de la recherche, pour en arriver directement aux conclusions. Six mois plus tard, les résultats sont éloquents.

  1. Le nombre de crises de migraine, mensuelle, a significativement baissé dans le premier groupe de patients traités par ostéopathie.
  2. Le traitement ostéopathique à réduit de manière significative le nombre de patients prenant des médicaments, par rapport aux autres groupes.
  3. Le groupe de patients traités par ostéopathie et recevant des médicaments a connu une réduction importante des douleurs, toujours par rapport aux autres groupes.
  4. Et le groupe de patients recevant traitement, plus médicament, a vu l’invalidité provoquée par des crises migraineuses, diminuer considérablement et se déclarent plus aptes à travailler.

Explication scientifique des résultats :

Les chercheurs émettent deux hypothèses pour expliquer les effets du traitement ostéopathique :

  • Ce dernier aurait une action anti inflammatoire
  • Il aurait une action sur le système nerveux autonome. (régulation des différentes fonctions automatiques de l’organisme comme la digestion, la respiration, la circulation sanguine). Or des études ont montré que les migraines étaient associées à des altérations du fonctionnement de ce système autonome.

Conclusion :

Des résultats intéressants et prometteurs, qui le sont, pour tous les migraineux. L’impact va au-delà de l’amélioration de la qualité de vie des patients. Il suggère un potentiel rôle bénéfique de l’ostéopathie dans notre société. Bien sûr, l’ostéopathie ne vise bien évidement en aucun cas à se substituer aux traitements médicamenteux. Par une approche exclusivement manuelle et non chimique, l’intégration de notre thérapie dans le monde de la santé, pourrait contribuer à réduire la consommation de médicaments en améliorant la qualité de vie de des patients, face à des troubles liés à la migraine.

Ce genre d’études montre l’intégration de l’ostéopathie en plus des traitements classiques, dans la prise en charge des patients migraineux, une solution véritablement pertinente ?